Chez mes parents il y avait un buffet tout blanc que j'adorais. C'était le premier meuble qu'ils s'étaient offert au début des années 50 quand ils se sont mariés. À l'époque on commandait son mobilier à un menuisier local qui fabriquait à la demande. La mode était aux angles arrondis, aux couleurs acidulées, au formica et aux chromes rappelant l'esprit du rêve américain. Ce buffet tout simple, je suis certaine que vous l'avez déjà vu, dans la cuisine de votre grand-mère, dans la cave de vos parents, remisé mais conservé, dédié au rangement du bazar habituel des débarras.

Peut-être connaissez-vous l'opéra de Mozart, La Flûte enchantée ? Il recèle des airs extraordinaires, comme celui de la Reine de la nuit ou encore ceux des Clochettes ou de Papageno. Et pourquoi est-ce que je vous parle d'art lyrique, me direz-vous ? Parce qu'une fois encore j'ai participé à l'un des challenges du groupe CreationFimo et que cette fois-ci il s'agissait de créer... des chaussures. Vous pouvez d'ailleurs voir toutes les participations (peu nombreuses) à ce challenge ici, sur le blog Parole de Pâte.