Ike

Vous le savez peut-être, j’enseignerai en République Tchèque en octobre dans le cadre de la Royal Polymer Week organisée par Lucy Struncova (infos ici : Royal Polymer Week 2019)
Pour cette occasion j’ai réalisé un projet que j’avais dans mes petits carnets (qui sont en fait des cahiers et bouts de papier disséminés un peu partout, n’imaginez rien d’organisé)

Voic Ike (le bassin en japonais), que j’avais imaginé comme une sorte de fenêtre ouverte sur un instant, un paysage, une scène précise saisie sur le vif. Je voulais un cadre net et des éléments clairement découpés, aux couleurs fortes. Au Japon, dans les maisons traditionnelles, les ouvertures sur l’extérieur ont une grande importance, elles encadrent la nature, les jardins soignés et mettent en valeur leur beauté. Je pense que c’est ce qui m’a inspiré le plus fortement.

J’aime aussi les galets pour leurs formes aléatoires et cependant magiquement harmonieuses. C’est beau de penser que leur roulement dans le lit des rivières, le lent passage du temps les a façonné, comme un artisan extrêmement patient, pendant des dizaines et centaines d’années.

Et puis la carpe Koï s’est glissée entre les pierres, avec ses couleurs vives, pour apporter encore plus de vie à ce moment.

J’ai travaillé une translucidité délicate en contraste avec le cadre noir, mat, qui vient souligner les effets de matière des éléments. Les pièces sont à peine lustrées, elles ont plutôt l’aspect d’un verre dépoli. La forme en demi-cercle est choisie pour simuler le mouvement d’un cours d’eau et aussi parce que ce dessin tombe superbement sur le cou. Une simple Buna cord noire vient compléter ce design en rondeur.
J’ai imaginé d’autres variations en cours de finition, différentes et, en même temps, proches dans lesquelles vous découvrirez des étoiles et de la lave…

Je parle souvent de la forme et très peu du fond. D’abord parce que j’hésite à partager des choses parfois un peu trop personnelles et aussi parce qu’il me semble que chacun doit avoir le champ libre pour regarder sans être influencé par mes propos. Dès que l’on explique, que l’on clarifie, j’ai l’impression que l’on se justifie un peu, c’est peu être idiot mais cela me paraît aussi parfois prétentieux. Et puis lorsqu’on détaille les sentiments, les préoccupations qui sont à l’origine ou sous-tendent une création, on oriente forcément la vision. Est-ce que c’est grave, important ? Comme je n’ai pas la réponse et que j’ai de temps en temps envie d’en dire un peu plus, je le ferai désormais ici.

Ainsi Ike est un hommage évident à la beauté de la nature mais c’est surtout pour moi une manière de parler de l’homme qui l’observe. La maladie, les soucis, tout peut disparaître un instant grâce à la beauté. Voir la beauté, c’est un soin, un sérum immédiat. Volatil, éphémère mais efficace. Un soleil doré de fin journée sur un tas de feuilles roussies dans le jardin, un chat enroulé et sa patte gracieuse, une carpe Koï qui file entre les galets… Voilà, il s’agit de parler de souffrance et de joie, de peine et de lumière. Se réjouir du monde pour aller mieux.

Ike – Collier – Bleu
Ike – Collier – Bleu
Ike – Collier – Bleu

Autre version en vert, que j’aime aussi beaucoup.

Ike – Collier – Vert
Ike – Collier – Vert
Ike – Collier – Vert

Comments

  • 18 mai 2019
    reply
    Fanny LE QUERE

    c’est fabuleusement beau!!
    quelle chance que celle qui auront la joie de te rencontrer et d’apprendre cette technique!!
    j’adore, merci pour ce bout de vie, c’est instant figé dans la polymère!
    bises

  • 18 mai 2019
    reply
    Caro

    Il est magnifique ma Val, et ton texte me va droit au coeur..
    Gros bisous mon amie merveilleuse
    Caro

  • 18 mai 2019
    reply
    Lor et Créations

    bonjour, Je ne trouve pas les mots…j’ai vraiment eu un coup de coeur en admirant
    la toute première photo la version turquoise me touche beaucoup et je ne saurai dire pourquoi…j espère que l’on aura la chance de te voir enseigner cette technique en France, profites bien de tes belles futures rencontres, bises, Laure

  • 18 mai 2019
    reply
    Ekis

    Ouch ! Alors celui là, il arrache vraiment !
    La forme, l’utilisation des transparences, le thème et le traitement des textures, le cadre comme une ligne claire… Un design vraiment redoutable : un traitement « à la japonaise » avec une très belle carpe koï (ou un poisson rouge pour les plus modestes ^^).

    Bluffant…

  • 19 mai 2019
    reply
    Dorey Nadine

    Tout simplement splendide!!! Quelle pureté des lignes!!! Et cette transparence….
    Est ce que ce week-end en République Tchèque se déroule à Prague? Il y a des chances pour que j’y soit à ce moment là! (Mon fils y vit).

  • 19 mai 2019
    reply
    Mouchette

    Encore une merveille de poésie et de technique, bravo !!! et merci pour le partage des émotions, c’est tout à fait intéressant de savoir l’origine de la création.

  • 19 mai 2019
    reply
    Mouchette

    Aucune formation en France prévue ????

  • 21 mai 2019
    reply
    Elouine

    C’est magnifique ! Dès que vous faites une formation en France je serai des vôtres 😀. Je ne pensais pas qu’il était possible de faire d’aussi belles choses. Encore bravo

  • 28 mai 2019
    reply
    L'atelier de Vivinet

    Tes bijoux sont toujours aussi beaux et plein de poésie.

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.